Sécurité en CAP

 

La sécurité face aux chiens

 

Lorsque vous croisez un chien en courant, même s’il ne vous dit rien ou qu’au contraire il vous à l’air plutôt avenant, ne tendez jamais la main vers lui. Il peut interpréter cela comme une agression.

Si vous vous trouvez « nez à nez » avec un gros chien qui n’a pas l’air commode et qui vous aboie dessus ; dans tous les cas même si c’est dur, restez « zen », prenez une grande respiration et…

 

  • 1 ère solution ; vous dites fermement avec une voix la plus grave possible « tais-toi » puis « va » ou encore «  va voir ton maître, il est où ton maître ? »

(Les sons aigues pour les chiens sont signes de peur et les énervent)

Normalement vous devez être tranquille…

 

  • 2 me solution (si la 1 ère n’a pas fonctionné) ; vous ne regardez pas le chien dans les yeux, vous l’ignorez au maximum et vous passez votre chemin sans courir et calmement

  • 3 ème solution si le chien vous saute dessus ; vous ne bougez plus, ne dites rien (très important) et vous lui tournez le dos. Normalement le chien doit vous laisser.

Ne prenez jamais un bâton ou bout de bois pour vous protéger, ne jetez pas de caillou ou pierre, cela ne fera qu’empirer. Effectivement le chien va croire que vous voulez le taper. D’autres sont dressés avec et peuvent donc prendre ça comme une contrainte.

La plupart du temps les chiens préviennent mais n’attaquent pas. Pour vous donner le maximum de chances, entraînez-vous avec des chiens que vous connaissez.

 

La sécurité dans les zones à risques

 

Parfois nous sommes contraints de traverser des zones sensibles. Quelques règles :

 

  • Toujours avoir un sifflet à portée de main (en cas de danger, sifflez le plus fort possible)

  • Se munir d’une copie de sa carte d’identité

  • Avoir un téléphone portable chargé et en silencieux ou vibreur

  • Si on vous interpelle, ne répondez pas, passez votre chemin (répondre c’est accepter l’échange et le moyen pour l’autre d’engager un dialogue)

  • En traversant la zone, regardez vers le sol droit devant vous

  • Evitez d’avoir des vêtements ou objets qui pourraient susciter l’envie (frontale, GPS visible, etc.)

  • Pour les femmes, mettez des vêtements neutres et couvrez vous la tête avec une casquette ou un bonnet.

     

 

La sécurité sur terrains à risques

 

En forêt ou en montagne par exemple, il y a quelques règles à respecter :

 

  • Sur terrains accidentés la nuit, utilisez 2 frontales (une au front et une sur le ventre) afin de bien éclairer vos pieds et d’éviter trous et branche

  • Utilisez des chaussures adaptées aux terrains. Les chaussures de route n’ont pas la même stabilité que celles de Trail. Pas la même accroche non plus. De même que les chaussures de Trail n’ont pas toutes la même semelle (petits ou gros crampons, renforts avant et arrières, étanches ou non, etc.) d’où l’importance de les adapter au terrain pratiqué.

  • Utilisez un sac congélation avec zip pour protéger votre carte d’identité et votre téléphone portable en cas de pluie.

  • L’écran tactile fonctionne au travers du sac.

  • En montagne, prévoyez toujours une paire de gants, une veste « goretex » et un bonnet même en été. En altitude il peut faire 0° et neiger même en juillet.

  • Munissez-vous toujours d’une réserve d’eau et d’une barre énergétique si vous prévoyez de partir en terrains inconnus.

       En cas d’égarement cela peut sauver !

  • Prévenez un proche du parcours que vous êtes susceptible d’emprunter (il existe des applications mobiles qui vous suivent en temps réel)

  • Votre sifflet peut aussi vous servir si vous vous retrouvez isolé(e) suite à une chute

  • En montagne aussi, prenez avec vous une couverture de survie. C'est peu encombrant et utile en cas d'immobilisation

Soulagez efficacement vos douleurs musculaires...

En réalisant vous-même votre huile de soins

Allez en magasin bio, ou en parapharmacie.

Achetez ;

une huile de massage basique 50 ou 100 ml, 

un flacon d'huile essentielle de Gaulthérie,

un flacon d'huile essentielle de menthe poivrée,

Un flacon vide pour le mélange 50 ml

Dans le flacon vide,versez 50 ml d'huile basique.

Ensuite 5 gouttes de gaulthérie et 5 gouttes de menthe poivrée.

Refermez secouez bien. C'est prêt!

Ce mélange est conçu pour détendre les muscles et les tendons.

Il est très efficace.

Je vous conseille de traiter la zone douloureuse deux à trois fois par jour pendant 3 jours, en massages circulaires.

Ensuite répétez l'opération une à deux fois par jour pendant deux jours.

Lavez-vous bien les mains après chaque utilisation.

Ne jamais utiliser les huiles essentielles directement sur la peau.

Ne jamais exposer la peau traitée au soleil, vous risquez des brûlures

  • Si vous courez au bord d'une route où dans des endroits fréquemment empruntés par des vélos, courez face à eux, du côté opposé donc à la circulation. On dit qu'il vaut mieux être face aux dangers que de ne pas les voir arriver.

 

  • De plus si vous courez la nuit, utilisez un gilet fluo (en vente dans les magasins de sports traditionnels) ou des vêtements avec des couleurs vives.

 

  • Vous pouvez également utiliser une lampe frontale (en vente également en magasins de sports traditionnels) ce qui vous permet aussi de mieux voir les obstacles qui pourraient se trouver sur votre chemin. Par contre ne l'orientez pas trop haut afin de ne pas éblouir les automobilistes que vous croisez.

 

Bien préparer la saison qui arrive

 

Une saison se prépare, on ne doit pas être dans la continuité.

L’idéal est de s’y préparer soit en fin d’année, soit vers fin juin. Soit les deux si l’on a fait beaucoup de compétitions.

 

Plusieurs objectifs à ces trêves ;

  • -Récupérer

  • -Ne pas se lasser

  • -Prendre du recul

  • -Ne pas mettre en péril ses résultats à venir

  • -Préserver son équilibre relationnel

L’être humain a des besoins physiologiques dont celui de se reposer. Mais également de varier ses activités, son alimentation, ses centres d’intérêts.

 

Les trêves ont donc un but essentiel …

 

Vous n’êtes pas obligé de vous arrêter complètement. Par contre il est primordial de ne pas en faire trop, de ne pas se fixer d’objectifs et d’éviter de mettre trop d’intensité dans les sorties.

Effectivement vous risquez de perdre un peu de votre niveau et c’est « reculer pour mieux sauter » car grâce à ce repos vous serez d’autant plus performant pour re-progresser.

 

Réalisez des sorties en Fartlek, en endurance fondamentale et ne dépassez pas plus d’une heure. Vous pouvez aussi réaliser des séances au feeling, au fur et à mesure de vos envies. Par exemple, vous démarrez par 25’ d’échauffement puis vous enchaînez par des escaliers si vous avez envie, puis par 5 accélérations de la distance qui vous convient et vous finissez par 10’ de récupération.

Quoi qu’il en soit vous devez respecter les phases d’échauffement et de récupération.

 

Soignez les récupérations passives (d’après séances)

 

L’alimentation doit aussi être moins contraignante tout en restant raisonnable. Faites vous plaisir avec des aliments que vous aimez, arrêtez de prendre vos compléments alimentaires (idéalement on les prend sur des cures de 21 jours de prise et 10 jours d’arrêt) ce qui permettra d’avoir un effet beaucoup plus bénéfique lors de la reprise.

 

Continuez à boire régulièrement de l’eau.

Probablement que vous allez prendre un peu de poids mais c’est normal, vous rechargez les « batteries » et vous aurez à nouveau l’occasion de perdre dès que vous entamerez une préparation spécifique.

 

Le sommeil doit être soigné et régulier, quitte à s’octroyer une sieste en début d’après midi de maximum 20’ (ne pas rentrer dans un sommeil paradoxale afin de ne pas avoir de difficultés à se remettre en situation).

Vous verrez d’ailleurs que vous serrez beaucoup plus efficace pour le restant de la journée. Grâce à la sieste vous pouvez même réduire vos nuits en ne dormant plus que 5 à 6 heures.

 

Profitez de cette trêve pour planifier votre saison, prendre du recul sur la saison passée, voir ce qui a bien été et ce qui à moins bien été. Réfléchissez à ce que vous aimeriez réellement faire et à ce qui vous fera progresser physiquement mais aussi mentalement (90% de la réussite).

 

Prenez aussi un rendez-vous avec votre ostéopathe ou votre chiropracticien. Ils vous rééquilibreront.

Notre corps à la faculté de s’adapter, de compenser des maux que nous ne sentons pas. Si nous n’allons pas voir un spécialiste, nous risquons la blessure. Nous devrions y aller au minimum deux fois par an.

 

Vous pouvez aussi remplacer la course à pied par du vélo ou encore de la natation. Ce sont des sports dit « portés » et donc moins traumatisants.

Partenaire santé

Accupuncture Yerres, Dominique Paillol

http://www.dom-mtc.fr/

06 01 85 24 01

Certifié

29 RUE BOILEAU
91330 YERRES

Il est recommandé d'aller voir un Ostéopathe une à deux fois par an.

D'autant plus lorsque l'on pratique une activité sportive.

L'image ci dessus est un lien vers le site de Vincent Jacques  diplômé en Ostéopathie qui pratique sur Yerres, Brunoy et Montgeron (91). 

Son site vous aidera à mieux comprendre et connaître l'Ostéopathie...

Vous pouvez aussi faire appel à la Chiropractie qui peut vous aider sur une multitude de maux de la vie et du sport

LE CHAMP DE COMPÉTENCES DU CHIROPRATICIEN

Il possède  la capacité de conseiller des exercices thérapeutiques, de fournir des informations nutritionnelles et de suggérer des changements d’habitude de vie du patient.

Le chiropraticien est un professionnel de la santé de premier contact :

il peut donc être consulté à tout moment, sans avoir besoin d’être référé par un autre professionnel de la santé.

Respirons pour performer...

La respiration est vitale, sauf que nous ne nous appliquons pas à respirer convenablement. La respiration permet de déstresser et d'alimenter nos muscles en oxygène afin de leur donner un fonctionnement optimal.

Elle permet aussi de rééquilibrer les énergies, de chasser les tensions, d'aider à la concentration et de calmer le mental.

Souvent, en compétitions, nous souffrons de crampes qui en fait sont liées à une mauvaise respiration.

En sport elle a donc un rôle essentiel.

Cet exercice a pour but de détendre mais aussi de travailler sa respiration, sa capacité respiratoire et aussi d'améliorer notre façon de respirer.

Dernier point positif, cet exercice peut aussi aider à perdre du poids (6 minutes par jour).

Sport et Médecine Traditionelle Chinoise

Le sport et la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

 

Dans le domaine du sport, l’organisme est sollicité de manière importante pour répondre à ses besoins en énergie, en sang et en liquides organiques lors d’efforts fournis par le sportif. Selon l’intensité et le rythme des entrainements et compétitions, des traumatismes peuvent survenir que nous pouvons simplifier comme suit :

 

  1. Le traumatisme ponctuel : une fois traité et en respectant les conditions de récupération, il ne réapparaît pas.

  2. Le traumatisme chronique : une fois traité et en respectant les conditions de récupération, il réapparaît. Sa réapparition, voire même sa toute première apparition, sera le signe d’une insuffisance chronique de l’activité vitale de notre organisme ne permettant pas de répondre suffisamment aux besoins physiologiques de notre corps lors d’efforts.

  •  

 

Nous noterons qu’un traumatisme ponctuel peut devenir chronique si les conditions de récupération ne sont pas respectées, causant ainsi un affaiblissement de la zone affectée.

 

 

"Le traumatisme n’est rien, l’état du sujet est tout" : la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), système médical complet vieux de plus de 3 000 ans, permet de répondre à la demande des sportifs de soulager les blessures, de relancer la forme physique, d’accélérer la guérison, d’améliorer la récupération...

Pour cela, elle va prendre en compte l’état énergétique global du blessé et l’état des structures énergétiques et anatomiques lésées.

Cet ensemble de données permettra d’établir un diagnostic en vue de son traitement spécifique. Dans certains cas, la médecine chinoise sera utilisée comme moyen thérapeutique unique pour traiter le traumatisme et dans d’autres, elle sera un complément au traitement occidental pour améliorer les conditions de rétablissement.

Voici un exemple de traumatismes sportifs pouvant être traités par la médecine chinoise :

douleurs des muscles, hématomes, élongations, entorses, traumatismes des articulations, lombalgies, cervicalgies, tendinites...

 

Les moyens thérapeutiques utilisés pour traiter ces traumatismes sont les suivants :

  1. L’acupuncture : elle consiste à insérer de fines aiguilles à la surface de la peau en des points précis pour rétablir la libre circulation énergétique et sanguine locale et accélérer le processus d'auto-guérison du corps.

  2. La moxibustion : néologisme venant du mot japonais Moxa (cône d’armoise), elle est souvent associée à l’acupuncture pour stimuler l’effet thérapeutique par la chaleur dégagée par les cônes ou bâtonnets d’armoise.

  3. Le Tuina (massage) : libération des contraintes corporelles.

  4. La pharmacopée : utilisation de plantes en décoction sous forme de cataplasme pour traiter la zone affectée.

  •  

Il est important de rappeler que le principe de traitement en MTC sera de traiter le traumatisme mais aussi et surtout, de stimuler la circulation du sang et de l’énergie de notre organisme pour permettre un approvisionnement adéquat des viscères, des tissus et autres appareils et se prémunir ainsi des rechutes.

En complément, et plus spécifiquement pour les compétiteurs, "le mental" est important et la gestion du stress est souvent déterminante. La capacité qu’a la médecine chinoise à réguler la circulation énergétique de notre organisme englobe l’aspect psychique et permet d’améliorer cette faculté de gestion de stress.

 

Pour terminer, je vous invite à lire l’article d’un confrère à l’adresse suivante :

http://www.acupuncture-belgique.be/2014/12/brisons-la-glace/

sur le traitement néfaste par le froid des douleurs inflammatoires et pourquoi la médecine chinoise n'utilise pas ce protocole pour traiter une zone affectée.

Se détendre, pré-visualiser une course ou tout simplement se "poser" pour récupérer sont des clés qui permettent de prendre encore plus de plaisir et de se donner encore plus de chances d'arriver à un résultat positif.

 

La vidéo ci-dessus a donc pour but de vous aider à mieux vous concentrer, vous reposer.

 

Vous pouvez l'utiliser sur votre mobile, sur un écran TV ou tout simplement sur un ordinateur.

Rentrez dans une attitude positive et essayez...

Tendinites

Si vous souffrez d'une tendinite avérée vous pouvez utiliser ce mélange d'huiles essentielles:

-Dans 20 ml d'huile de massage, mélangez 15 gouttes d'huile essentielle d'Eucalypthus citronné et 5 gouttes d'huile essentielle d'Hélicryse.

Faites bien pénétrer l'huile afin d'atteindre la barrière cutanée et de nourrir l'épiderme.

répétez le massage entre deux et trois fois par jours. Lavez vous bien les mains ensuite.

 

Nos pieds sont notre équilibre

La pratique du sport mets nos pieds à rude épreuve.

Nos pieds nous portent, nous mettent en équilibre, nous gardent en équilibre et sans une bonne hygiène nous risquons des douleurs soudaines ou récidivantes, des tendinopathies ou des blessures.

Il est par conséquent important de consulter un podologue en privilégiant les spécialistes du sport.

 

Quelques conseils:

 

- sur de longues compétitions prévoyez plusieurs paires de chaussettes

- Pas de chaussures neuves sur une compétition ni une sortie longue et prenez une pointure de plus afin d'anticiper le gonflement des pieds au bout d'un moment

- Coupez vous les ongles en suivant la forme des doigts de pieds. Ne coupez pas les coins et n'arrachez pas les ongles.  pensez à limer les ongles afin que les angles ne coupent pas le doigt de pied voisin

- Avant une compétition ne restez pas trop longtemps dans votre bain cela fragilise l'épiderme.

- Afin de limiter les ampoules, tannez-vous la peau au citron pur puis appliquez ensuite une pommade anti-échauffements.

- Appliquez également avant une compétition ou un gros entraînement de la crème anti-frottements en insistant sur les zones de frottement.

-Dès votre séance ou compétition terminée, retirez les semelles de vos chaussures, laissez les sécher à plat et faites en de même avec vos chaussures en ne les mettant pas de suite au placard.

- A la sortie du bain ou de la douche essuyez vous bien entre les doigts de pieds afin d'éviter les crevasses

- Evitez de passer vos chaussures à la machine car cela abîme les fibres, les fait rétrécir et la lessive peut donner une mauvaise odeur

CAPpourTous Copyright © [2016] - Tous droits réservés/CoachCyrille Coach course à pied Essonne 91 Suivi personnalisé plans

SIRET: 841 804 263 00017