La CCC, une vraie belle aventure!

September 1, 2016

L’arrivée jusqu’au départ, je l’ai vécu comme un chemin de croix…réunion le mercredi, la route pour Chamonix. Jeudi retrait des dossards en 2heures de piétinements. Vendredi réveil 4heures, impossible de sortir du garage car bip en panne et une fois garé, j’ai dû revenir à la voiture car j’avais oublié mes lunettes. A se demander s’il fallait prendre le départ…

Top départ de Courmayeur à 9h00 après un kilomètre de marche et 2 heures d’attente.

Le stress monte, mais je parts tranquille en raison de la chaleur (on a eu en moyenne 28° et le maxi 34°) et sur les conseils de Titsteph une amie qui elle, a l’habitude des ultras. Au 20 ème kilomètre et ce jusqu’au 55 ème j’ai des crampes. Le stress me gagne car je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir. Egalement des contractures aux cuisses apparaissent et ce jusque la fin. Je gère, je m’hydrate, me mouille les cuisses, les mollets, la tête et jamais ne force.

Dès que c’est plat je cours, en descente j’essaye de ne pas trop puiser musculairement tout en essayant d’aller vite. A partir du km 32 je commence à trouver un rythme de croisière et ne suis quasiment plus gêné par les autres. Là je gagne plus de 100 places jusqu’au km 70. J’ai de bonnes sensations et ce depuis le km 35. Je suis bien, je cours et monte à un bon rythme. Ca ressemble au 80 km du Mont-blanc.

La montée à Catogne (700m de D+) je gagne encore une 40aine de places et suis super bien. Je laisse derrière moi cette Suisse magnifique pour Vallorcine. Là ça commence à se durcir mais je suis toujours aussi motivé…Je gère au mieux la descente car j’ai les gros doigts de pieds explosés. Ils me brûlent tout comme les ampoules aux talons qui ont percées !  D’autant plus que je connais la fin qui est très technique (montée de 1000m de D+ en pierriers, cailloux à escalader, escaliers, longueurs et descentes dangereuses). Après, c’est la Flégère et donc la porte vers l’arrivée.

Mais quelle surprise quand je vois qu’on emprunte le chemin le plus difficile. Successions de montées et de descentes et que sur des pierriers. Jamais de répits pour dérouler ! Mes doigts de pieds me brûlent et les contractures s’amplifient…Enfin la Flégère…pause boisson, un gars abandonne et sans traîner je repars pour les 8 derniers km. Et là descente hyper raide sur 5km. J’ai trop mal pour courir et trop de pierres et racines, je serre les dents, malheureusement 7 personnes me doublent…ça me met en colère !!! Je trouve ça injuste ! Puis la descente devient plus roulante. Je sais qu’il reste que 4 km alors j’accélère en mode semi-marathon. Je redouble 1 à 1 ceux qui m’ont doublé plus haut et je ne leur laisse aucune chance. Je suis entre 15 et 16 km/h, je suis bien. J’arrive en ville mais le balisage est introuvable…au bout d’une centaine de mètres je me retourne et vois le dernier que j’ai doublé tourner à gauche. Je fais demi tour et tente de le rattraper mais en vain ! Pas grave, j’arrive au bout des ces 101 km en 18h33. Je suis content et accomplis ! 206 ème sur 2129 partants et 1381 arrivants. 50 ème de ma catégorie sur 600.

 

 

 

Please reload

Articles postés

Les vacances sont là, vous avez acquis un certain niveau, atteints certains objectifs et vous souhaitez couper un peu. 

La coupure complète est à évite...

C'est l'été, gardez vos habitudes sportives et adaptez vos séances à votre environnement

June 26, 2018

1/5
Please reload

 Posts réçents

March 1, 2016

Please reload

Tags
Please reload

Suivez moi
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

CAPpourTous Copyright © [2016] - Tous droits réservés/CoachCyrille Coach course à pied Essonne 91 Suivi personnalisé plans

SIRET: 841 804 263 00017